Skip to main content
Non classifié(e)

Nouveauté 2021 code du bâtiment hotte de cuisine commerciale

By novembre 4, 2021novembre 25th, 2021No Comments
Nouvelle cuisine - Norme ventilation 2021

En décembre 2021, des modifications seront apportées au Chapitre I.1 – Efficacité énergétique du bâtiment, du Code de construction du Québec et au Code national de l’énergie pour les bâtiments – Canada 2015.

Ces nouvelles normes précisent les exigences techniques concernant la conception et la construction écoénergétique de nouveaux bâtiments, d’agrandissements et de piscines publiques au Québec.

Il est estimé que ces nouvelles exigences amélioreront la performance énergétique globale des bâtiments d’en moyenne 27.9% par rapport aux exigences en matière d’efficacité énergétique qui étaient en vigueur depuis 1983 au Québec.

Une des modifications les plus importantes concerne la récupération de la chaleur provenant des installations de chauffage, de ventilation et de conditionnement d’air (CVCA), ce qui comprend les hottes de cuisines commerciales.

Cet article vous fait un résumé des modifications concernant les hottes commerciales.

Les modifications au point 5.2.13.1.2

Les modifications au Chapitre I.1, Efficacité énergétique du bâtiment, du Code de construction du Québec, ainsi qu’une version modifiée du Code national de l’énergie pour les bâtiments – Canada 2015 sont disponibles dans un document publié par le CNRC en collaboration avec la Régie du bâtiment du Québec.

Le point 5.2.13.1.2 du Code national de l’énergie pour les bâtiments – Canada 2015 dit au sujet des installations de ventilation de cuisson commerciale :

2)   Les installations d’extraction d’air de cuisson commerciale dont le débit cumulé est de plus de 2360 L/s doivent se conformer à l’une des exigences suivantes :

  1. au moins 50 % du débit d’air nécessaire pour compenser le débit d’extraction de cuisson doit provenir d’air de transfert disponible, en L/s, établi à l’aide de l’équation suivante : Air de transfert disponible = Da – Dt – De

    Da = débit d’air extérieur entrant dans le bâtiment, excluant le débit d’air extérieur de compensation desservant directement la cuisine, en L/s;
    Dt = débit d’air extrait des salles de toilettes, en L/s; et
    De = débit d’air extérieur requis pour compenser d’autres équipements d’extraction, en L/s (voir la note A-5.2.13.1. 2)a));

  2. au moins 75 % du débit d’extraction de cuisson doit provenir d’une installation d’extraction d’air sur demande qui doit :
    1. détecter les émanations de cuisson (voir la note A-5.2.13.1.2)b)i)); et
    2. réduire d’au moins 50 % les débits d’extraction et de compensation en l’absence d’émanation de cuisson; ou
  3. au moins 40 % de la chaleur sensible doit être récupérée sur au moins 50 % du débit d’extraction de cuisson par un récupérateur de chaleur conçu à cet effet.

Que veulent dire ces nouvelles normes?

Que veulent dire ces normes en français courant? En bref, tout bâtiment dont la construction débute après le 27 décembre 2021 et où les cuisines ont plus de 5000 CFM doivent se conformer à un de ces trois critères :

  1. Plus de 50 % de l’air de remplacement du bâtiment doit provenir d’air de transfert. Cela implique que la moitié de l’air doit provenir d’endroits autres que la cuisine. Cette option est strictement pour les bâtiments ayant un gros surplus d’air extérieur de compensation, ce qui est plutôt rare.
  2. Avoir au moins 75 % du débit d’air qui soit relié à un système de hotte intelligent et qui permet d’abaisser le débit d’au moins 50%. Ce critère implique l’installation d’un capteur thermique, d’un capteur de présence et d’un ventilateur à vitesse variable.
  3. 40 % de la chaleur sensible doit être récupérée sur 50% du débit d’évacuation. Cela implique l’installation d’un récupérateur de chaleur, ce qui est assez dispendieux.

La solution Cadexair

Pour être conforme aux nouvelles normes, la solution la plus simple et la plus économique est le point B, qui demande d’avoir un système de hotte intelligent. Cette solution permet d’éliminer la perte énergétique à la source.

 Cadexair fabrique le système à débit variable D-Tech. Ce système intelligent est relié à des capteurs installés dans les hottes commerciales. Ces capteurs permettent d’anticiper l’activité de cuisson et d’ajuster le débit d’évacuation et d’alimentation d’air en conséquence.

Le capteur de mouvement détecte l’approche du personnel. Cette détection par anticipation permet de partir la ventilation avant qu’il n’y ait des émanations de vapeur. La plage de couverture de ce capteur s’ajuste selon vos réglages.

La sonde de température est située dans la paroi supérieure de la hotte. Plus la température monte, plus la demande d’évacuation est élevée.

Au total, le degré d’activité est mesuré selon la température, l’activité par détection de mouvement dans la zone de cuisson, et un horaire préétabli. Chaque capteur de mouvement et de température est entièrement programmable en ce qui concerne les plages de sensibilité, la vitesse d’accélération et la programmation d’heures d’opération à faible et haut débit.

Cette technologie est respectueuse des normes environnementales et vous fait faire des économies d’argent, autant sur le chauffage que sur l’électricité. De plus, le système fonctionnant seulement lorsqu’il est nécessaire et en vitesse variable de surcroit, son usure est moindre et sa durée de vie s’en trouve prolongée.

Chez Cadexair, vous retrouvez plus de 35 années de recherche et d’expérience. Notre équipe fabrique les systèmes les plus imposants et les plus complexes du pays. Nos années d’expérience nous ont démontré qu’il faut anticiper l’arrivée de la fumée, et non mesurer sa densité avec des capteurs optiques.

Notre système est équipé de plusieurs options de détection et de modulation; c’est une technologie éprouvée qui est 100 % personnalisable, rapide, économique et qui permet de mettre à jour les systèmes existants.

En plus d’offrir la vente des composantes des système de hottes de cuisines commerciales, Cadexair en fait l’entretien, l’entretien préventif et le nettoyage.

Nos produits sont construits selon les plus hautes normes de qualité et d’ingénierie et sont conformes aux standards UL et CSA. De plus, au niveau de l’entretien et nettoyage des systèmes, nous sommes certifiés et formés IKECA, et sommes aussi certifiés Contractor Check.

Pour un système performant, économique et durable, faites confiance à Cadexair!